Formation

Plombier-chauffagiste : formation, compétences et salaire

Par Frédéric , le 7 mai 2021

Lorsqu’il s’agit de bâtiment, le métier de plombier-chauffagiste fait partie des métiers les plus indispensables. C’est un métier qui peut rapporter beaucoup, mais cela dépend des compétences de la personne qui travaille dans ce domaine. Il faut savoir que la plomberie ne se limite pas à la réparation des fuites, il peut s’agir de la pose de piscine ou de l’installation sanitaire ou encore la mise en place de système de chauffage. Le plombier-chauffagiste prend en charge des travaux différents, en fonction de ses compétences ; certains professionnels peuvent intervenir sur les chantiers comme la rénovation de salle de bains, etc. Le métier de plombier-chauffagiste dispose de nombreux débouchés, car dans le secteur du BTP, la profession est très demandée. L’évolution professionnelle dans ce secteur peut être rapide (dans une entreprise ou à son compte). Toutefois, il existe des bases que tous ceux qui veulent occuper cet emploi doivent maîtriser, comme le façonnage et l’assemblage des matériaux, la soudure, la connaissance des réseaux de distribution de gaz et d’eau, les différentes règles de sécurité.

Quelles sont les formations nécessaires pour devenir plombier ?

Pour les personnes qui veulent occuper rapidement le métier de plombier-chauffagiste, il y a le CAP plombier qui s’obtient après la classe de 3e. Il y a le CAP monteur en installations thermiques et le CAP en installations sanitaires. Avant de pouvoir accéder à des postes à responsabilités ou réaliser des interventions plus poussées, il faut passer une formation complémentaire pour obtenir les mentions comme la MC zinguerie ou la MC maintenance en équipement thermique individuel. La préparation de ces mentions complémentaires se fait un an après l’obtention du CAP.

Il y a aussi le brevet professionnel ou le Bac pro qui permet de devenir installateur sanitaire. Ce sont le Bac pro technicien du conditionnement de l’air et du froid, le Bac pro technicien de maintenance des systèmes climatiques et énergétiques, le Brevet professionnel métiers de la piscine et le Brevet professionnel de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques. La poursuite des études est aussi une alternative possible pour permettre d’accéder à un Bac +2 (BTS fluides Énergie domotique option génie climatique et fluidique), occuper des postes à responsabilités et travailler en milieu industriel.

Pour pouvoir proposer des services aux particuliers, il faut que le plombier passe à une formation pour l’obtention des habilitations complémentaires comme le PGN ou professionnel Gaz naturel, le RGE ou Reconnu garant de l’Environnement, le PGP ou Professionnel Gaz Propane.

Il ne faut pas hésiter à approfondir ses connaissances pour devenir un véritable professionnel dans le domaine de la plomberie et du chauffage.

Quelles sont les compétences que doivent posséder les plombiers-chauffagistes ?

Il existe de nombreuses qualités requises avant de pouvoir trouver un emploi en tant que plombier-chauffagiste. Quand il faut être autonome, il faut savoir travailler seul ; mais quand le chantier l’exige, il faut également savoir travailler en équipe (comme dans les chantiers de construction). Un plombier-chauffagiste doit avoir une résistance à l’effort (bonne condition physique) ; disposer d’horaires souples, être disponible pour travailler pendant les jours fériés et le weekend.
Un plombier-chauffagiste peut aussi avoir besoin d’un permis de conduire, car les trajets et les déplacements peuvent être nombreux. Une intervention à domicile des particuliers ou dans les bâtiments comme les commerces, les hôtels restaurants, les bureaux, les hôpitaux, les habitats collectifs, etc.

Un plombier-chauffagiste doit aussi avoir l’esprit d’analyse et d’initiative, être polyvalent, réactif et mobile, surtout lorsqu’il y a une urgence. Le plombier est en contact permanent avec ses clients, c’est pour cela qu’il doit savoir tisser une excellente relation avec eux. Un plombier-chauffagiste doit faire preuve de dextérité, d’habilité, de méticulosité et de concentration pendant son travail (surtout pour le soudage).

À la demande des clients, un plombier-chauffagiste doit pouvoir offrir les meilleurs conseils en ce qui concerne une installation sanitaire. La connaissance des normes de sécurité est une priorité pour tous les plombiers-chauffagistes ; tous ceux qui veulent entrer dans le domaine de la plomberie et du chauffage doivent aussi connaître ces normes de sécurité. Un plombier-chauffagiste doit aussi avoir la capacité de lire des schémas ou un plan et connaître les différents matériaux qui existent, comme le plastique, le fer, le cuivre, l’inox, l’acier, le zinc, etc. Il doit savoir utiliser les différents outils et maîtriser les différents techniques comme le collage, les traçages, l’application d’enduit, le cintrage, etc.

Quel salaire peut toucher un plombier-chauffagiste ?

Le salaire d’un plombier peut différer, en fonction de ses compétences, de ses expériences et des certifications qu’il possède. Un apprenti plombier-chauffagiste peut toucher un salaire qui est défini par le cadre légal des contrats de professionnalisation et d’apprentissage. Selon une grille salariale, il peut exister plusieurs bases minimales de rémunération. Un apprenti plus âgé ou qui a de l’expérience ou qui a passé plusieurs niveaux d’études peut être rémunéré différemment. Le montant du SMIC mensuel peut aussi être pris en compte pour calculer la base de rémunération d’un apprenti plombier-chauffagiste.

Un plombier-chauffagiste débutant peut gagner au minimum le SMIC. Cela augmente au fur et à mesure où il obtient de l’expérience. Lorsqu’il devient plus expérimenté, sa rémunération peut varier en fonction de son ancienneté, de sa région et de son niveau d’études. Un plombier-chauffagiste qui a de l’expérience peut toucher un salaire mensuel supérieur à 2000 euros.

Lorsqu’un plombier-chauffagiste décide de travailler à son compte, sa rémunération dépendra alors du succès de son activité (le nombre de collaborateurs, la taille de la structure, etc.). Les plus professionnels dans le domaine de la plomberie et du chauffage peuvent gagner plus de 5000 euros par mois. Généralement, un plombier-chauffagiste qui travaille pour son compte propose un tarif horaire de 40 euros minimum. Des majorations peuvent s’y ajouter si les travaux continuent pendant les weekends et les jours fériés.

Quel est le rôle d’un plombier-chauffagiste ?

L’intervention d’un plombier-chauffagiste peut se faire sur de nombreux chantiers. En maîtrisant les installations à eau ou à gaz, il doit permettre le bon acheminement des fluides comme l’eau vers des appareils comme le chauffage ou une piscine, etc.

Le plombier-chauffagiste est la meilleure personne qui soit capable d’installer les chaudières, les radiateurs ou les appareils ménagers (lave-vaisselle, lave-linge, etc.) dans les meilleurs endroits. Il peut aussi prendre en charge la mise en place des systèmes d’arrosage, des fontaines, des piscines, de ventilation, de climatisation, etc. Il peut arriver que le plombier-chauffagiste perce les cloisons et les planchers pour y placer des conduits de circulation des fluides pour ensuite les reboucher.

Un plombier-chauffagiste peut effectuer les calculs de débit et de volume, le dessin d’un réseau à réaliser ; il peut également travailler en suivant les plans qui ont été préétablis par des architectes.

Un plombier-chauffagiste est le seul responsable du bon fonctionnement des installations qu’il effectue. Lorsque son client constate le moindre problème, il est le seul garant de la remise à la norme de ces installations, ainsi que de son réglage pour satisfaire son client. Il peut également s’occuper de l’entretien, du dépannage et des réparations des appareils qui se trouvent au domicile des clients.

Frédéric

Conseiller en reconversion professionnelle, Frédéric effectue des bilans de compétences afin de déterminer entre autres les motivations, les besoins, le potentiel ainsi que les aptitudes des travailleurs, et d’établir avec eux de nouveaux plans de carrière. Hormis les bilans, il se charge du coaching et de l’accompagnement de ses clients vers leur nouvel emploi.