Formation

Pourquoi faire une école de management ?

Par Alexandra, le 3 mars 2021

Le choix de l’école, ou de la filière à suivre se pose souvent aux jeunes pendant la préparation du bac, et même après. Mais quelque part, la ligne à suivre est déjà inscrite dans nos têtes ou nos cœurs. Parfois, la carrière envisagée est précise dans la vision de l’avenir, mais c’est le chemin pour y arriver qui semble flou.  Pour ceux et celles qui ont l’école de management déjà en tête, voyons alors les raisons qui font que ce choix est une bonne idée.

L’école de management, un cursus libre

Pour ceux et celles qui hésitent encore pour le nombre d’années à consacrer aux études, l’école de management est faite pour eux.  Ayant beaucoup de possibilités à offrir, choisir ce parcours permet d’arrêter ou de reprendre ses études en fonction des opportunités  qu’offre la vie (maternité, emploi, …).

Un étudiant peut faire  trois années d’études pour avoir le diplôme de bachelor. Faire deux années après le bac plus trois (licence ou bachelor) ce qui fait cinq années en tout permet d’obtenir le diplôme de Master, et faire un an de spécialisation après avoir obtenu un bac plus quatre permet d’obtenir le diplôme de mastère spécialisé.

L’École Universitaire de Management, anciennement Instituts d’administration des Entreprises(IAE) par exemple propose un cursus allant du bac plus trois au bac plus huit (bachelor au doctorat). Il y a donc une large liberté pour choisir le nombre d’années à étudier, et le type de diplôme souhaité.

Les formations pour les professionnels ne sont pas en laisse, car les écoles en management proposent plusieurs types de scolarité adaptés à chaque contrainte de vie ou professionnelle.

Un management des types de scolarité pour les professionnels désirant obtenir d’autres diplômes

Choisir une formation en management offre plusieurs options de type de scolarité pour les professionnels déjà actifs en entreprise.

  • À distance : c’est-à-dire en télé-enseignement (dans le temps) ou en ligne (à l’ère du numérique). Ce type de scolarité permet à ceux qui ne peuvent aller en cours (maternité ou autres raisons familiales, occupation d’un poste en entreprise, …) de décrocher un diplôme tout en continuant son train-train quotidien.
  • En Congé Individuel de Formation (CIF), qui permet d’étudier tout en travaillant. Elle permet à un salarié, sous certaines conditions, de suivre le programme des formations pendant  les heures de travail et d’obtenir une certification professionnelle. Le CIF a été remplacé par le Projet de Transition Professionnelle (PTP) en 2019.
  • Par Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Cette formule permet de valoriser les expériences professionnelles et de les quantifier en un diplôme (certificat), suivant un processus bien défini.
  • En alternance, pour pouvoir allier le travail et les études, car le travail en soit est considéré comme faisant partie de l’apprentissage.
  • En Compte Professionnel de Formation (CPF). La France ayant conscience du droit à la formation a mis en place le CPF pour financer (deniers publics) les étudiants.
  • En cours du soir. Véritable solution pour ceux et celles qui ont des difficultés à être autodidactes. Les programmes du soir sont les meilleurs alternatifs aux cours à distance pour ceux et celles qui ont une vie bien remplie.
  • Rentrée décalée : grâce au système LMD actuellement utiliser dans le Monde et, en Europe, il est possible de décaler sa rentrée. En effet, si pour une raison ou une autre, des étudiants ne peuvent faire leur rentrée avec les autres, alors il est quand même possible de faire sa rentrée en cours d’année.

Faire un business school après être entré dans le monde professionnel n’est donc pas un souci. Au contraire, la formation en management permet d’allier une vie professionnelle entamée avec une vie d’étudiant.  De plus, faire une école de management c’est choisir une filière polyvalente. Les quelque 200 écoles de management en France forment des étudiants qui, dès leur sortie sont plus que sollicités.

Le Management, une option polyvalente

Qu’importe l’emploi pour lequel on se prédestine, l’entreprise dans lequel on rêve de travailler, les concours auxquels l’on souhaite tenter sa chance, choisir un cursus pour des études en management est un choix gagnant. Les jeunes diplômés en gestion, business, commerce international ou autres options en business school, sont très polyvalents et ont un taux de recrutement très élevés.

Pour faire simple, faire une école de management c’est avoir la chance d’avoir choisi un parcours avec des débouchés multiples et être assuré de ne pas rester longtemps au chômage.

La liste des matières (non exhaustive) à étudier pour la filière étant : économie, marketing, ressources humaines, commerce, commerce international, finance, comptabilité et tant d’autres encore. On voit alors que la formation est transdisciplinaire et transversale. La multitude des domaines à maitriser en fait le diplôme le plus recherché dans le domaine professionnel. Les sortants d’une école de management sont réputés pour leur polyvalence, leur connaissance générale, leurs compétences et la qualité de leur travail .

Le management, un parcours gagnant

Du côté de la rémunération, une enquête a montré que les sortants d’écoles de management gagnaient en moyenne dans les environs de 33.000 euros annuels dès l’obtention du diplôme. En toute logique donc, après l’acquisition de quelques années d’expérience, le salaire annuel n’ira qu’en augmentant. Ceci s’explique par le fait que les étudiants en management sont très recherchés, et que plusieurs types d’emploi en entreprise  nécessitent le diplôme spécifique de master ou mastère spécialisé en management.  Les postes clés comme chefs de vente, chefs de projets, contrôleur de gestion, … sont d’ailleurs tenus de préférence par des sortants d’une école de management.

Que l’on ait choisi des cours en alternance pour ceux qui ont dû travailler plus tôt (raison financière ou autres), des cours du soir, ou une rentrée classique, en ayant choisi une école de management, l’on a donc un avenir professionnel plein d’espoir. Les écoles qui dispensent une formation en gestion sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses dans le Monde. En France ou à l’étranger, les métiers en entreprises sont de plus en plus prisés. Et faire un business school après le bac est le meilleur moyen d’y arriver.

Alexandra

Alexandra est formatrice dans un centre dédié aux travailleurs en reconversion professionnelle. Elle a pour rôle d’évaluer les profils des stagiaires et de les orienter vers les programmes d’apprentissage les mieux adaptés à leur futur métier. Elle accompagne également les travailleurs tout au long du processus de reconversion, afin qu’ils puissent entamer sereinement leur nouvelle carrière.