Formation

Quelles sont les qualités et les formations nécessaires pour devenir tatoueur ?

Par Alexandra , le 26 mars 2021
Les qualités et les formations pour devenir tatoueur

Avez-vous l’envie de créer votre propre salon de tatouage ? De nombreuses personnes ont le rêve de se faire tatouer. C’est un travail qui est accessible à tous. Aimez-vous dessiner et devenir tatoueur ? Pour entrer dans le monde du tatouage, il ne suffit pas d’être intéressé ou avoir de la passion. Comme tous les autres métiers, être tatoueur présente quelques difficultés. Avant de se lancer, il faut bien se renseigner et apprendre dans une école de tattoo. Il y a des procédures à suivre pour exercer en toute légalité. Ce n’est pas facile de trouver de bonnes informations sur les écoles ou les démarches à suivre pour démarrer l’activité. Il existe beaucoup de choses utiles à savoir.

Mission et rôle du métier : tatoueur

Le travail d’un tatoueur consiste à décorer et à colorer la peau de ses clients selon leur demande. À l’aide d’une machine reliée à une aiguille, l’injection de l’encre pigmentée sera satisfaisante. Ce qui veut dire qu’après une séance complète, le tatouage sera intégral. L’outil est appelé : le démographe. Le tatoueur doit analyser la demande des clients. Il doit étudier la faisabilité de leurs désirs. Il peut choisir entre : réaliser ses propres dessins ou travailler sur des pochoirs. Il peut modifier l’art si c’est ce qu’il veut. Avant de se lancer, le tatoueur doit évaluer la partie du corps qu’il doit utiliser. Il faut voir si l’épiderme du client est fragile. Cela permet de voir une technique de professionnalisme. Il a aussi le rôle de conseiller les clients dans le choix du tatouage tel que l’emplacement, et dans les règles à respecter. Il peut également réaliser un piercing. C’est-à-dire faire un perçage d’une partie du corps pour introduire un objet ou un bijou. Pendant le temps de la réalisation, le tatoueur peut prévoir un devis. Et quand le travail est fini, il doit garantir l’hygiène et la qualité du résultat. Il doit informer ses clients sur les précautions à respecter les jours et les semaines après la réalisation du tatouage. C’est aussi le cas sur la douleur, le caractère du tatouage, le temps de la cicatrisation et le délai d’achèvement. C’est pourquoi les clients doivent être prévenus des conséquences d’un tatouage sur le corps. Ils agissent ainsi tout en connaissant les risques. Enlever ou effacer un tatouage est possible, mais cela peut être très coûteux et la procédure est longue.

Les meilleures qualités requises pour devenir tatoueur ?

Le tatoueur est un véritable passionné de l’art du dessin, en particulier du dessin sur la peau. Les tatoueurs sont comme des artistes dont les œuvres d’art sont marquées à jamais sur le corps des clients. La créativité est l’une des qualités du tatoueur. Il doit être créatif afin de créer des tatouages. Il faut donc avoir un bon talent de dessinateur. Le métier tatoueur requiert d’avoir un bon relationnel. Il faut savoir interpréter les envies des clients pour un bon résultat final. Cela permet d’inspirer une relation de confiance avec les clients. L’écoute, le service et l’amabilité sont aussi des qualités requises. Il doit être manuel, autonome et perfectionniste. Même si le travail d’un tatoueur peut être parfois long, il doit faire preuve d’endurance et d’une concentration. Quant aux règles d’hygiènes, il doit être rigoureux, car l’aiguille qui perce la peau peut entraîner des saignements. Il faut alors stériliser les outils. Les mineurs ne peuvent pas entrer dans le monde du tattoo sans le consentement écrit de ses deux parents ou de son tuteur. Le tatoueur doit d’abord contrôler les papiers des clients qui semblent être mineurs. Si vous êtes une femme enceinte, ne vous faites pas tatouer pendant la période de votre grossesse. Un tatoueur doit être ensuite communicatif. Il doit fréquenter d’autres professionnels pour être renommé. C’est l’esprit du tatouage.

Devenir tatoueur : les formations conseillées

Pour accéder au métier tatoueur, il n’y a aucun diplôme reconnu par l’État. Mais le syndicat national des artistes-tatoueurs travaille sur ce domaine afin que celle-ci puisse être reconnue. Il est indispensable de se former par ses propres moyens. Dessinez dès que vous en avez l’occasion. Il est possible de devenir tatoueur sans avoir aucun diplôme.  L’important c’est votre fibre artistique. Vous devez juste avoir une expérience de 3 ans. Mais vous pouvez aussi devenir tatoueur après avoir fait des études. Pour obtenir un diplôme d’artiste-tatoueur, devenir étudiant ou étudiante à l’école française du tatouage est vivement conseillé. Le cursus de formation dure 2 années. Même si leur diplôme n’est pas reconnu, celle-ci peut aider à obtenir un stage. L’admission pour pouvoir accéder à l’apprentissage néglige un bon niveau en dessin et en art. Mais il est possible de ne pas faire cette formation. Il suffit de se former auprès d’un salon de tatouage existant. Vous pouvez aussi vous former auprès d’un tatoueur professionnel. Cela permet d’augmenter vos expériences et vos techniques de tatouage. Mais par contre, suivre une formation aux règles d’hygiène est obligatoire. Cette formation de base a une durée minimum de 21 heures.

Comment est le salaire d’un tatoueur ?

Évaluer le salaire du tatoueur est difficile, mais variable. Le salaire peut être évolué au début du travail. Pour un débutant, les revenus sont un peu moins coûteux. Mais les personnes qui sont renommées tatoueurs peuvent recevoir un salaire élevé. Cela signifie que lorsqu’il est reconnu dans le métier tatoueur, il peut attirer beaucoup de clients. Dans ce cas, il faut communiquer, créer un réseau physique, mais aussi virtuel. Certains tatoueurs sont suivis dans les réseaux sociaux pour renforcer leur renommée. Pour une publicité meilleure, il faut exposer plus de créations. Le salaire le plus courant pour un professionnel expérimenté est très coûteux. Mais souvent, le tatoueur travaille à temps partiel. S’il est autoentrepreneur, le salaire augmente tant qu’il travaille. Être un tatoueur — perceur indépendant a donc l’avantage d’être son propre patron. Il est libre de prendre les décisions. Les revenus sont largement plus élevés. Mais s’il est salarié, le salaire va dépendre de son ancienneté. Le tatoueur salarié n’a pas besoin de rechercher des clients, le salaire sera obtenu tous les mois. Si le tatoueur prend des congés, il est possible d’avoir des contraintes liées au salaire. Il aura du mal à demander une augmentation salariale.

Les réelles possibilités d’évolution de carrière

Le métier de tatoueur peut être accessible à l’ensemble des fibres artistiques. La progression la plus parfaite est de se faire recruter par un salon réputé. Dans ce cas, le tatoueur va tatouer les modèles qu’il a créés lui-même. Mais en règle générale, il démarre son métier dans un salon en tant que stagiaire après son école de tattoo. Il doit déclarer son activité à l’agence régionale de santé ou ARS. Les tatouages doivent être réalisés dans une salle prévue pour cela. La salle devrait avoir d’eau pour stériliser les mains, les matériels. Ce point d’eau est aussi utile pour se laver. Certains tatoueurs, les plus doués peuvent souvent concevoir leurs motifs. Après plusieurs années de travail, le tatoueur peut enfin ouvrir son propre salon de tatouage. Il ajoute à son œuvre d’art des compétences satisfaisantes en se formant aux tatouages éphémères ou au piercing. L’évolution de carrière se construit si le tatoueur parvient à faire de son art une activité à temps partiel. C’est la seule réelle évolution professionnelle.

Alexandra

Alexandra est formatrice dans un centre dédié aux travailleurs en reconversion professionnelle. Elle a pour rôle d’évaluer les profils des stagiaires et de les orienter vers les programmes d’apprentissage les mieux adaptés à leur futur métier. Elle accompagne également les travailleurs tout au long du processus de reconversion, afin qu’ils puissent entamer sereinement leur nouvelle carrière.