Entreprise

Tout ce qu’il faut savoir sur le rapport RSE

Par Frédéric, le 16 mars 2021
Rapport de Responsabilité sociale d’Entreprise

Lors de l’établissement d’une stratégie RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise), une entreprise doit établir le rapport RSE. Ce dernier est un document qui reprend les objectifs environnementaux, sociaux et économiques qui ont été atteints ; le rapport de responsabilité sociale d’entreprise donne des éléments et des chiffres concrets qui peuvent être observés. Ce rapport RSE permet à l’entreprise d’être transparente envers ses parties prenantes, afin que ces derniers puissent continuer à communiquer et engager des relations avec la société.

Qu’est-ce que le rapport RSE ?

Le rapport RSE ou rapport de Responsabilité sociale d’Entreprise est aussi appelé reporting ESG (Environnement, social, et gouvernance) ou également reporting extra financier. Ce document est établi sur une période bien déterminée.

Le rapport de responsabilité sociale d’entreprise est généralement établi une fois par an. Il est également publié annuellement par une société ou un groupe. Il présente les résultats et les actions effectués par l’entreprise.

Il s’agit de RSE, tout ce qui concerne les actes que l’entreprise effectue pour réduire les conséquences environnementales et sociales qui peuvent être causées par ses activités (en rapport avec ses parties prenantes). L’obligation de rédaction du rapport de responsabilité sociale d’entreprise est en fonction de l’importance de son chiffre d’affaires et du nombre d’employés qu’elle possède.

À l’aide du rapport RSE, les entreprises peuvent facilement effectuer une amélioration de son processus d’activité pour avoir un impact positif. Grâce au rapport de responsabilité sociale d’entreprise, les parties prenantes qui sont les fournisseurs, les consommateurs, les salariés, les investisseurs, etc… peuvent connaître les enjeux de l’entreprise.

Pourquoi établir et publier un rapport RSE ?

Pour plusieurs raisons, il est important d’établir et publier un rapport RSE. Cela permet de convaincre les parties prenantes à établir un engagement avec l’entreprise. Le rapport de responsabilité sociale d’entreprise permet de montrer les efforts effectués afin de respecter les attentes des parties prenantes (développement durable).

La transparence est un avantage majeur que procure le rapport RSE à une entreprise (transparence envers les collaborateurs et les parties prenantes). Les collaborateurs peuvent évaluer les impacts des actions de l’entreprise sur la société, l’environnement, ainsi que sur elle-même. C’est un outil de mesure des efforts qui ont été effectués par l’entreprise (en rapport avec les résultats obtenus durant une période).

Le rapport de responsabilité sociale d’entreprise démontre aussi les règles de conduite qui ont été respectées et les objectifs atteints. Cela peut grandement influencer les parties prenantes à avoir des relations avec l’entreprise. C’est un document PDF démontrant la progression et performance de la société ; il peut être transmis aux partenaires pour que l’entreprise puisse avoir plus de chance de garder une relation de confiance avec l’entreprise.

Quelles sont les composantes du rapport RSE ?

Les managers sont recommandés à utiliser des bonnes pratiques en ce qui concerne la RSE. Le document RSE regroupe trois composantes. Il y a la composante sociale qui intègre tout ce qui concerne les relations sociales dans l’entreprise, l’organisation du cadre de travail et l’emploi. Le rapport RSE à composante sociale regroupe également toutes les informations qui sont liées à la sécurité et la santé des employés (pendant les heures de travail). Il y a aussi le respect des conventions internationales, le respect de l’égalité des sexes (hommes, femmes et autres), la formation et la politique mise en œuvre pour intégrer les handicapés dans la composante sociale.

Il y a aussi la composante sociétale qui comporte la partie économique du rapport RSE. Il s’agit des qualités des relations entre l’entreprise et les organisations (prestataires et sous-traitants) qui s’intéressent son activité, ainsi que la mise en lumière de l’impact financier entraîné par l’activité de l’entreprise. La composante sociétale peut aussi comporter les dispositifs mis en œuvre pour la lutte contre la corruption et le respect des droits de l’homme.

Il peut exister une composante environnementale dans le rapport de responsabilité sociale d’entreprise. Dans les plans du bilan RSE, il doit y avoir la politique générale pour lutter contre la pollution (les provisions et garanties pour risques qui ont un lien avec l’environnement). Elle regroupe aussi les moyens que l’entreprise utilise pour gérer les déchets qui sont produits, ainsi que les ressources.

Quelles sont les méthodes utilisées pour faciliter l’élaboration du rapport RSE ?

L’élaboration du rapport RSE n’est pas facile, car la collecte des informations peut prendre beaucoup de temps et être difficile à récolter. Ces informations peuvent aussi être très difficiles à accéder, car elles sont détenues par des services différents dans l’entreprise. Cette difficulté peut entraîner le stress pour les équipes qui sont en charge d’élaborer le rapport RSE.

Il existe des outils différents qui permettent de faciliter l’élaboration du rapport de responsabilité sociale d’entreprise. Il existe une data qui est disponible pour que l’établissement du rapport RSE soit facile. Il existe aussi des outils qui permettent d’automatiser la collecte des informations. Des algorithmes peuvent entrer en jeu pour effectuer des prédictions sur les informations qui manquent pour l’établissement du rapport RSE.

Frédéric

Conseiller en reconversion professionnelle, Frédéric effectue des bilans de compétences afin de déterminer entre autres les motivations, les besoins, le potentiel ainsi que les aptitudes des travailleurs, et d’établir avec eux de nouveaux plans de carrière. Hormis les bilans, il se charge du coaching et de l’accompagnement de ses clients vers leur nouvel emploi.