10 astuces pour réussir votre business plan

business plan

Pour convaincre vos investisseurs et votre banque, le business plan reste un  document incontournable sur lesquel vous pouvez vous appuyer en tant que porteur de projet. La rédaction d’un outil aussi capital n’est pas toujours une tâche aisée pour tout entrepreneur. Découvrez quelques points essentiels à prendre en compte pour rédiger un business plan convaincant.

Basez-vous sur des prévisions réalistes

Soyez le plus proche de la réalité lorsque vous effectuez vos prévisions dans le cadre de l’établissement de votre business plan. Dans la pratique, il faudra veiller à ce que les données utilisées dans la réalisation des tableaux financiers soient justes et fassent l’objet d’une évaluation objective.

Imaginez un scénario pessimiste

Le fait d’être réaliste ne vous empêche pas d’envisager un scénario catastrophe. Il s’agit ici de réduire votre chiffre d’affaires prévisionnel de 20 à 25% afin d’étudier toutes les situations auxquelles vous pourrez être confrontées.

Adaptez votre business plan à votre interlocuteur

Votre business doit être adapté à votre interlocuteur. Vous devez donc établir une version personnalisée pour chacun des destinataires.

Veillez au respect de certains équilibres financiers

Dans l’élaboration de votre business plan, gardez à l’esprit que le respect d’un équilibre financier est indispensable. Il faut pour ce faire se conformer à la fois des normes et ratios financiers.

Soignez la présentation

Les tableaux financiers que comporte la partie financière de votre business plan doit être soigneusement présentée. Divers outils tels qu’une application en ligne, un tableur Excel ou encore un logiciel de business plan peuvent être utilisés pour obtenir cette présentation impeccable.

Optimisez votre choix d’annexes

Le choix des annexes est un point d’une importance capitale lorsque vous rédigez un business plan. Il s’agit ici d’insérer en annexe l’ensemble des documents permettant de prouver la véracité des informations dans la partie financière. On peut citer entre autres les principaux contrats de partenariats, les lettres de clients, les résultats de l’étude de marché. Doivent être également inclus des tableaux financiers optionnels tels que le tableau de TVA, le récapitulatif des investissements, des frais généraux, des financements ou encore les charges de personnel et le budget mensuel de trésorerie.

Evitez les fautes d’orthographe

Dans la partie rédactionnelle de votre business plan, on ne doit retrouver non seulement des fautes d’orthographe mais également de conjugaison, de grammaire ou encore d’accord. C’est pour cette raison qu’il est crucial pour le rédacteur de se relire et de se faire relire par une personne de confiance. Dans le même ordre d’idées, le langage familier n’est pas recommandé pour la rédaction de ce document.

Aérez votre texte

Lorsque vous rédigez votre business plan, vous devez susciter chez votre interlocuteur une envie de lire. C’est pourquoi vous devez procéder de manière à aérer votre texte. Dans cette optique, vous éviterez de créer des pavés de textes sans retours à la ligne et sauts de pages. Il n’est pas nécessaire que votre document soit ponctué d’images. Songez plutôt à intégrer à celui-ci un sommaire et à paginer le dossier complet.

Misez sur la simplicité

Pour que votre business plan soit un document facilement compréhensible même par un destinataire non initié, il faudra penser à être le plus précis possible sans entrer trop dans les détails. Le mieux est d’aller à l’essentiel tout en occultant pas l’important réalisé en amont. L’offre doit être pour ce faire présentée dans sa globalité en insistant sur ses points forts et en faisant également ressortir ses faiblesses.

Soyez cohérent

La rédaction de votre business doit laisser transparaître une cohérence entre les objectifs de votre société, les moyens à prévus pour les atteindre, votre marché cible et la place de vos concurrents dans celui-ci. Il faudra également veiller à établir un lien entre votre projet et votre expérience professionnelle comme entrepreneur.