Marketing

Bien débuter avec son entreprise sur les réseaux sociaux

Par Alexandra, le 7 avril 2021
9def79038908a3bee09dd26a27dc8930 html ef4b82fc 1

Devenus des outils de communication indispensables pour les entreprises, il est aujourd’hui difficile pour une société de s’en passer. Mais seulement, mal gérés, leurs avantages peuvent vite devenir des éléments qui vous discréditent et vous portent préjudice. Il faut savoir les manier avec intelligence et prudence si vous ne voulez pas que vos posts se retournent contre vous.

Afin d’éviter de vous retrouver avec ces désagréments, nous vous donnons quelques clés pour ne pas vous tromper.

1) Être sur tous les réseaux sociaux n’est pas toujours pertinent !

Si l’un d’entre eux n’est pas adapté à votre activité, il ne sert absolument à rien de vous y inscrire. Si vous prenez l’exemple d’Instagram, il est essentiellement utilisé pour publier des photos. Donc généralement vous disposez d’un compte Instagram quand vous avez de jolies choses à montrer. Et généralement ce sont vos créations. Si vous êtes artisan chauffagiste, poster une photo de la dernière chaudière dernier cri est discutable. Si en revanche vous êtes créateur de bijoux, un magasin d’informatique etc… et que vous prenez en photo un collier ou un PC que vous avez assemblé, c’est pertinent. En résumé, il vaut mieux en avoir un seul ou deux qui vous corresponde que tout et n’importe quoi.

2) Une entreprise qui dispose de réseaux sociaux, publie régulièrement !

Maintenant que vous avez sélectionné un ou des réseaux sociaux pertinents pour votre entreprise, vous avez franchi la première étape. Mais ce n’est pas fini. A présent il faut l’alimenter. Et régulièrement. Sinon il ne vous servira à rien. Le réseau social informe vos clients acquis et potentiels sur votre activité. En ne postant pas assez souvent comme tous les deux mois par exemple, vous allez vous décrédibiliser en donnant l’impression d’être inactif alors que ce ne sera pas le cas. Même si vous avez une vie professionnelle bien remplie, il faut prendre le temps de vous en occuper. L’idéal est une publication toutes les semaines au minimum. Tous les quinze jours passent encore.

3) Poster oui, mais un contenu de qualité

Il va de soi qu’un post truffé de fautes de grammaire et d’orthographe ne véhiculera pas une bonne image de l’entreprise. Vous allez passer pour un illettré. Notre société étant basée sur le paraitre, vous allez une nouvelle fois vous décrédibiliser et votre professionnalisme va être remis en question. Mais ce n’est pas le seul point à ne pas négliger. Le contenu doit être captivant. Atteindre vos lecteurs. Les sujets doivent donner envie de s’attarder sur votre page. Il faut un titre accrocheur. Et enfin les photos sont également importantes. Elles doivent être parfaites. Si vous êtes artisan, vos outils ne doivent pas trainer sur le lavabo de la superbe salle de bain que vous venez d’achever. Elle ne doit pas être floue non plus.

4) Investissez pour rentabiliser

Nous sommes d’accord pour dire que les réseaux sociaux sont utiles. Mais vous l’aurez compris, les entretenir prend du temps. Et le temps c’est de l’argent. Donc pour ne pas vous en passer, mais ne pas perdre de temps il faut faire le calcul temps investi argent perdu. Si, qui plus est, vous n’avez pas du tout envie de vous en occuper… il y a une solution très simple : déléguer à un professionnel compétent. Ces personnes sont appelées community manager. Leur métier est d’alimenter vos réseaux sociaux mais pas seulement. Ces virtuoses ont pour mission de drainer du trafic, inciter les gens à aimer vos pages, suivre vos prospects, et les transformer en client. Comme c’est leur métier, il est fort probable qu’ils vont mieux gérer la situation que vous, et vous aider à augmenter votre chiffre d’affaire. Et ainsi développer votre chiffre.

Alexandra

Alexandra est formatrice dans un centre dédié aux travailleurs en reconversion professionnelle. Elle a pour rôle d’évaluer les profils des stagiaires et de les orienter vers les programmes d’apprentissage les mieux adaptés à leur futur métier. Elle accompagne également les travailleurs tout au long du processus de reconversion, afin qu’ils puissent entamer sereinement leur nouvelle carrière.