Emploi

Ce qu’il faut savoir sur le métier d’agent commercial

Par Frédéric , le 8 juin 2021
agent commercial

Le métier d’agent commercial est très prisé de nos jours. Souvent, le rôle de ce dernier peut être source de confusion selon ses diverses interprétations légales et commerciales. Il est donc nécessaire de connaître la vraie signification du terme « agent commercial », ainsi que ses différentes missions et compétences.

Description du métier d’agent commercial

L’agent commercial est une personne physique ou morale qui est chargée de négocier et conclure des contrats de vente pour le compte du mandant, de façon permanente. Il joue donc le rôle d’un mandataire et est lié à l’employeur par un contrat de mandat.

Ces agents sont également des professionnels indépendants avec un statut de travailleur indépendant. Ils sont également désignés sous d’autres appellations, technico-commerciales, vendeurs, conseillés de vente, négociant, commercial, etc. Et le plus connu d’entre eux est l’agent commercial indépendant dans le secteur l’immobilier.

Comme son nom l’indique, le métier d’agent commercial fait partie du domaine « commerce ». La profession est régie par les articles L134-1 suivant le Code de commerce. Les agents occupent donc les mêmes fonctions que n’importe quel profil commercial. Il est la vitrine de son employeur auprès des clients. Ces agents connaissent au bout de doigt la fiche technique des produits qu’il vend, ainsi que son utilisation, afin de pouvoir proposer différentes offres à ses prospects.

Ce métier s’exerce dans une zone géographique bien déterminée. Souvent, le professionnel de la vente fait beaucoup de route pour prospecter auprès de nouveaux clients. Ce dernier est rémunéré à la commission sur les commandes qu’il a conclue.

Les missions d’agent commercial

Les missions et les activités des agents commerciaux sont nombreuses et diversifiées. L’agent commercial est amené à voyager, à fréquenter des endroits et des situations de travail varié.

L’agent commercial a pour rôle principal de négociateur-vendeur. Il exerce une activité de nature civile, mais n’est pas commercial. C’est-à-dire qu’il entretient de bonnes relations avec ses clients, et tente d’en démarcher de nouveaux. Outre cela, ses différentes missions sont :

  • Présenter et vendre des produits et services
  • Prospecter des clients potentiels
  • Fidéliser le portefeuille client
  • Gérer la relation client-fournisseur
  • Négocier les prix
  • Réaliser les documents de vente (bons de commande, devis…)
  • Faire une enquête de satisfaction auprès des clients et adaptation de l’offre en fonction
  • Fournir des comptes rendus détaillés de ses activités et ses résultats
  • Rapporter les informations du terrain à la direction

Comment devenir agent commercial ?

La plupart des recrutements des agents commerciaux se concentrent autour du bac +2 au bac +5. La plus commune est le niveau 5 :

  • BTS technico-commercial
  • BTS Négociation et Digitalisation de la relation client (NDRC)
  • DUT Techniques de commercialisation

Les masters professionnels de la vente et les diplômés de l’école de commerce peuvent également exercer ce métier d’agent commercial. Pour pouvoir accéder à cette activité, il faut s’immatriculer au Registre Spécial des Agents commerciaux (RSAC). Pour l’inscription, l’agent doit se rendre aux Greffes du Tribunal de Commerce dont dépend son domicile. Pour travailler dans l’immobilier, il faut obtenir une carte d’agent commercial fournie par la préfecture.

Avec les expériences requises, le métier d’agent commercial peut se progresser vers un poste d’encadrement (chef de secteur, chef de ventes, directeur commercial).  Cette évolution professionnelle aboutit à la signature d’un contrat avec une entreprise.

Quelles sont les qualités et les compétences requises pour un agent commercial ?

Outre ses formations et ses diplômes, un bon agent commercial doit avoir avant tout un sens très affûté du commerce. Il faut faire preuve d’aisance relationnelle et d’organisation. En effet, l’attitude de l’agent en question représente l’image de l’entreprise.

De même, un bon agent commercial devra posséder toutes les qualités inhérentes à ce secteur et doit avoir :

  • le sens de l’initiative pour bien saisir les opportunités
  • le sens de persuasion pour défendre un produit
  • le sens de l’argumentation et de négociation pour vendre le service
  • la faculté d’adaptation et le sens de communication
  • la maîtrise des outils multimédias et informatiques
  • la maîtrise technique du produit et la bonne connaissance de son marché
  • la pratique de l’anglais et d’une autre langue étrangère
  • l’expérience d’un ou plusieurs secteurs d’activité sur une zone géographique déterminée

Le professionnel doit être positif, souriant, persévérant et ambitieux. Il doit être charismatique, bien organisé, et à l’aise aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. De même, être autonome et savoir gérer son temps sont également des compétences requises.

De plus, l’agent commercial doit faire preuve de qualité humaine et de présentation. Il doit se montrer organisé, méthodique, et convaincant pour bien construire des argumentations de vente pour chacun de ses clients.

Le statut juridique d’un agent commercial

Avant de se lancer dans le métier de l’agent commercial, il est important de choisir sa structure juridique. Un agent commercial peut s’organiser de sa propre façon pour la commercialisation de ses produits et ses services. En principe, c’est un vrai chef d’entreprise. Un agent commercial peut embaucher du personnel.

Un technico-commercial est totalement libre de faire le choix de son statut juridique dans lequel il exercera ses activités. À cet effet, il y a deux possibilités:

  • le statut juridique de l’entreprise individuelle ou de l’EIRL (nom propre)
  • le statut juridique de l’EURL ou de la SASU (société).

Pour les futurs commerciaux indépendants, le choix d’un statut juridique est vraiment important.

Celle-ci détermine de nombreux paramètres dans votre travail : vos responsabilités, votre régime de sécurité sociale, vos bénéfices, et bien d’autres encore.

Quelles sont les démarches à suivre pour devenir agent commercial ?

L’étape à suivre pour devenir un agent commercial varie selon l’individu qu’il soit un auto- entrepreneur ou une société.

Pour l’auto-entrepreneur, les formalités sont simples. L’agent doit constituer les dossiers ci-après et les adresser au Greffe du Tribunal de Commerce :

  • deux formulaires AC0
  • une copie de la pièce d’identité
  • une déclaration de non-condamnation un contrat d’agent commercial.

Le commercial indépendant obtient ensuite une immatriculation au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) et le numéro SIREN.

Pour la société, l’agent doit réaliser des formalités spécifiques ; telles que :

  • la rédaction des statuts de la société
  • l’enregistrement de la société au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS)
  • l’inscription de l’entreprise au RSAC à l’aide des formulaires AC0 et du contrat d’agent commercial.

Il est également nécessaire de produire le casier judiciaire des dirigeants, pour la personne morale.

Une fois ces formalités remplies, le commercial mandataire peut démarrer ses activités. À mentionner que la commission perçue peut atteindre jusqu’à 15 %.

Combien de salaires gagne un agent commercial ?

La rémunération est variable à la commission. Il dépend de la vente que l’agent commercial a conclue, par rapport aux objectifs qui lui seront fixés.

Mais pour le salaire d’un agent comptable débutant, comptez entre 30 et 2 500 euros bruts annuels. Pour les agents avec plus d’expériences, la rémunération oscille entre 2 500 et 4 000 euros par mois de moyenne, selon sa commission.

Il est ainsi difficile de définir le revenu propre de l’agent commercial, tant celui-ci repose sur son volume de ventes. Malgré tout, le métier d’un agent commercial est une excellente source de revenus du fait qu’il peut atteindre des niveaux de rémunération très élevés.

Frédéric

Conseiller en reconversion professionnelle, Frédéric effectue des bilans de compétences afin de déterminer entre autres les motivations, les besoins, le potentiel ainsi que les aptitudes des travailleurs, et d’établir avec eux de nouveaux plans de carrière. Hormis les bilans, il se charge du coaching et de l’accompagnement de ses clients vers leur nouvel emploi.