Formation

Comment faire ses études de médecine à l’étranger ?

Par Alexandra, le 4 mai 2021
d05d1b11d665d4d699f22b55c9f7e151 1

Nombreux sont les étudiants français rêvant d’exercer une profession dans le domaine médical, cependant le chemin pour atteindre ce but est parfois difficile pour beaucoup d’entre eux. Ainsi près de 70 % des étudiants échouaient à franchir le seuil de la première année de médecine, l’ancienne PACES, maintenant nommée PASS ou L.AS.

Néanmoins, il existe une autre façon de poursuivre des études de santé sans pour autant passer par cette difficile voie d’accès qu’est le cursus français, il s’agit des études de médecine à l’étranger.

Comment intégrer un cursus à l’étranger ?

Il existe de nombreuses possibilités de destinations pour les étudiants français, les pays frontaliers et francophones sont les destinations les plus prisées. Les universités belges sont les premières auxquelles les étudiants pensent. Cependant, depuis 2012 un quota de 30 % d’étrangers maximum au sein des cursus de médecine oblige ces universités à procéder à des tirages au sort parmi les étudiants retenus. De plus, il est nécessaire de passer un concours pour intégrer la première année d’étude et il faut compter environ 1000 euros de frais de scolarité par an.

En Suisse, pas de concours comme en Belgique pour intégrer la première année de médecine dans les universités francophones de Genève ou de Lausanne, il suffit d’avoir obtenu son baccalauréat et de remplir les conditions d’admission des universités.

L’université de Cluj en Roumanie propose également un cursus pour les francophones, l’admission se fait sur dossier et la connaissance du roumain ne devient nécessaire qu’à partir de la quatrième année d’études, ce qui laisse 3 ans aux étudiants pour apprendre la langue d’Eminescu.

En dehors de ces parcours en langue française, il existe de nombreuses universités en Europe ou au-delà prêtent à accueillir des étudiants déçus du système français. Pour intégrer ces universités, la maîtrise de l’anglais est indispensable, le coût des études sera également plus élevé, entre 5000 et 12000 euros par an. Pour préparer au mieux sa candidature dans un cursus de médecine à l’étranger, il existe des plateformes comme geds qui accompagnent les étudiants dans leurs démarches et leur permettent de s’y retrouver parmi l’offre pléthorique de formations.

Pourquoi faire ses études de médecine à l’étranger ?

Bien que le numerus clausus ait été supprimé en 2020, les places disponibles en France restent très limitées. Ainsi, partir à l’étranger permet de s’émanciper de ce système et d’avoir plus de chances d’obtenir une place.

L’un des avantages principaux de faire ses études à l’étranger est l’ouverture sur le monde que cela procure. La découverte des spécificités d’un pays, des pratiques médicales différentes, des approches variées permet aux étudiants de s’enrichir culturellement et scientifiquement. Si la formation n’est pas francophone, l’étudiant baignera dans une autre langue qu’il pourra maîtriser parfaitement au vu de la longueur des études de médecine.

Il est à noter que les diplômes de médecine obtenus au sein d’un pays de l’Union Européenne sont reconnus par l’ordre des médecins et permettent d’exercer la médecine en France. Les diplômes obtenus en dehors de l’UE peuvent également être reconnus par des procédures spéciales ou permettent encore de réduire le temps d’études au sein du cursus Français.

Alexandra

Alexandra est formatrice dans un centre dédié aux travailleurs en reconversion professionnelle. Elle a pour rôle d’évaluer les profils des stagiaires et de les orienter vers les programmes d’apprentissage les mieux adaptés à leur futur métier. Elle accompagne également les travailleurs tout au long du processus de reconversion, afin qu’ils puissent entamer sereinement leur nouvelle carrière.