Entreprise

Comment réussir une évaluation médico-sociale ?

Par Alexandra, le 15 avril 2021
626b521f23c607b448525268d3e5dd7a.jpg

À l’heure où le secteur médical connaît une véritable tornade liée à l’épidémie de Covid-19, de nombreux éléments évoluent. On pense notamment aux évaluations. Si de nouvelles solutions ont vu le jour ces dernières années, il reste difficile pour les établissements spécialisés de réaliser une évaluation médico-sociale performante sans tomber dans les pièges classiques. À moins d’appliquer les bonnes méthodes. Focus sur les alternatives qui ont fait leurs preuves pour optimiser vos évaluations médico-sociales.

Méthodologie et pragmatisme

Il suffit de poser la question à tous les spécialistes du secteur pour comprendre que la priorité numéro 1 d’une bonne évaluation médico-sociale interne est de s’appuyer sur une méthodologie claire et adaptée. Dans cette optique, le pragmatisme est capital. Si l’auto-évaluation est essentielle pour assurer le management du sens. De la promotion de l’autonomie, à la personnalisation de l’accompagnement en passant par la garantie des droits et la protection des personnes, rien n’est laissé de côté. Pour ce qui concerne l’évaluation externe, gardez en tête que ce type d’examen est réalisé par un établissement tiers habilité par l’AHS.

Vérifier les références

Si cela peut sembler évident, il est préférable de le préciser d’entrée de jeu. Pour réaliser une évaluation externe, il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels reconnus et certifiés. Afin d’éviter les mauvaises surprises, n’hésitez pas à jeter un œil aux avis des clients des établissements sélectionnés. Cela vous donnera des indications précieuses visant à choisir la meilleure option du marché. En dépit de certaines idées reçues, confier cette mission à des experts ne requiert pas obligatoirement de débourser une fortune. En jetant un coup d’œil sur les tarifs pratiqués, on s’aperçoit que cette pratique s’est démocratisée dans l’Hexagone. Conclusion principale, les prix sont tirés vers le bas. Un argument qui pourrait bien faire la différence en période de crise économique et sanitaire.

Alexandra

Alexandra est formatrice dans un centre dédié aux travailleurs en reconversion professionnelle. Elle a pour rôle d’évaluer les profils des stagiaires et de les orienter vers les programmes d’apprentissage les mieux adaptés à leur futur métier. Elle accompagne également les travailleurs tout au long du processus de reconversion, afin qu’ils puissent entamer sereinement leur nouvelle carrière.