Formation

Devenir ostéopathe : formation et salaire

Par Frédéric, le 5 avril 2021
Ostéopathe formation et salaires

Le domaine de l’ostéopathie vous a longtemps passionné. Une fois vos études terminées, vous souhaiterez devenir un ostéopathe pour guérir ou soulager les troubles et les dysfonctionnements chez les personnes malades. L’ostéopathie est un métier noble qui traite le corps humain dans son ensemble. Puisque ce domaine concerne la santé, des formations ainsi que des stages sont nécessaires afin d’acquérir de l’expérience et devenir un professionnel.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une branche de la médecine qui traite les troubles dans notre corps. On le qualifie souvent de « médecine douce » puisqu’elle se base surtout sur la palpation et le massage. Ce type de traitement concerne tout ce qui touche de près ou de loin aux corps humains et à son bon fonctionnement (psychologique, émotionnelle, etc.). Ainsi, lors d’une consultation, il est primordial pour le praticien de comprendre l’état actuel du patient et ses antécédents médicaux. C’est seulement après ce travail de diagnostic que le médecin pourra dispenser un traitement efficace pour son patient.

Pour être efficace dans ce qu’il fait, l’ostéopathe doit pour cela toucher et palper minutieusement les muscles, les articulations et tous les autres éléments qui sont connectés aux organes viscéraux. Cette branche de la médecine peut être pratiquée par les kinésithérapeutes, les médecins et les D.O, docteurs en ostéopathies encore appelés ostéopathes.

Les formations pour devenir ostéopathe

Avant de pouvoir suivre une formation pour devenir ostéopathe, il est nécessaire d’obtenir au préalable son bac. Et pas n’importe lequel, il est préférable d’avoir un bac S pour poursuivre ses études en ostéopathie. Afin de pouvoir exercer ce travail, il y a trois options d’étude qui s’offrent à vous. Il faut aussi savoir que les diplômes d’État pour devenir ostéopathe n’existent pas encore.

  • Étude complémentaire à celui d’un médecin.

Cette formation dure en moyenne deux années. À la fin des cours, vous obtiendrez un diplôme que l’on appelle « diplôme inter universitaire » ou DIU.

Les professionnels qui exercent déjà dans le monde de la santé tel que les infirmiers ou les kinés peuvent obtenir leurs diplômes de docteur en ostéopathie (D.O) et devenir ostéopathes à part entière en seulement trois ans.

  • Entrer dans un collège ostéopathique.

Cette option d’étude est un peu plus complexe que la précédente. Le dépôt de dossier au sein du collège ostéopathique est la première étape pour faire ce type d’étude. Il faudra ensuite passer un test d’évaluation pour connaître votre niveau. Il y aura également un entretien avec un psychologue. C’est seulement à la fin de toutes ces étapes que vous allez savoir si votre candidature sera acceptée.

Si tel est le cas, vous allez être étudiant dans le collège durant six années. Comme à la fin de chaque étude universitaire, les étudiants devront faire une soutenance de mémoire. Et c’est seulement après cette soutenance que l’étudiant pourra devenir un docteur en ostéopathie avec un diplôme qui certifie qu’il est un professionnel.

  • Formation ostéopathique de trois ans.

Puisque l’étude se fait en accélérer. Les écoles qui proposent ce type d’orientation professionnelle doivent assurer la compétence de leurs étudiants. Ils doivent alors bien les former afin qu’ils deviennent des vrais professionnels dans le métier de la santé. Pour cela, les cours devront être divisés en deux parties bien distinctes. Une partie qui assure les études théoriques, c’est-à-dire les cours présentiels. Et une autre partie pour la pratique, qui équivaut à des stages. Cette partie pratique est la plus importante durant le cursus puisque l’avenir professionnel et le salaire de l’étudiant vont dépendre de l’expérience qui en découlera.

À titre d’information, la première formation est la plus conseillée. Parce que si jamais vous ne devenez pas ostéopathe, d’autres métiers ou débouchés dans le domaine de la santé pourront encore s’offrir à vous.

Ce qu’il faut savoir sur le métier d’ostéopathe

Ce métier connaît une saturation actuellement en France, mais surtout dans les grandes villes telles que Paris. Afin de pallier à ce problème, il est conseillé de pratiquer dans les cabinets déjà existants en premier lieu. Il vous faudra aussi être patient et persévérant quant à la recherche d’emploi que ce soit dans le secteur privé tel que les cliniques, dans un cabinet ou dans un hôpital. Vous pouvez également exercer en tant que praticien dans le domaine libéral en faisant des consultations à domicile. L’avantage de cette dernière option est que vous aurez votre propre clientèle. Afin de faire vos preuves dans le domaine, soyez passionné par votre métier et donnez le meilleur de vous-même en démontrant vos compétences à vos patients.

Rôles et missions d’un ostéopathe

Un ostéopathe a pour mission de veiller à ce que ses patients aient une bonne qualité de vie. Chaque praticien a ses propres techniques pour soulager aux mieux les maux de ses clients. Les personnes qui pratiquent cette activité doivent alors :

  • Repérer et traiter les tensions dans le corps ;
  • Palper les corps du patient pour trouver l’origine des troubles ;
  • Soulager ou diminuer les symptômes présents chez le client ;
  • Guérir les maladies grâce aux actions réparatrices.

Salaire d’un ostéopathe

Les prix d’une consultation peuvent varier d’une région à une autre, d’un cabinet à un autre, etc. Cependant, le prix moyen d’une consultation chez un ostéopathe est entre 50 à 70 euros l’heure. Il est logique qu’un ostéopathe qui vient de sortir de l’école ne gagne pas le même salaire qu’un ostéopathe qui dirige déjà son propre cabinet. Pour un docteur fraîchement diplômé, il peut percevoir dans les 1500 euros bruts par mois. Un docteur en ostéopathie qui possède et dirige déjà sa propre affaire peut, par contre, toucher dans les 5000 euros facilement par mois. Ces chiffres ne sont qu’une simple estimation, elles peuvent varier en fonction de la région où se trouve le praticien, de sa notoriété, de ses compétences, de ses expériences, de ses autres diplômes aussi par exemple.

Même si ce métier est déjà saturé, cela ne vous empêche en rien de suivre des études ou des cursus  pour les métiers de la santé et rejoindre les ostéopathes. Cependant, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier, suivez d’autres formations dans le domaine de la médecine et de la santé pour vous diversifier. Il est plus prudent d’avoir plusieurs autres cordes à son arc. Consacrez donc une année entière à compiler les stages pour pouvoir éplucher les offres d’emplois tout en acquérant de l’expérience.

Frédéric

Conseiller en reconversion professionnelle, Frédéric effectue des bilans de compétences afin de déterminer entre autres les motivations, les besoins, le potentiel ainsi que les aptitudes des travailleurs, et d’établir avec eux de nouveaux plans de carrière. Hormis les bilans, il se charge du coaching et de l’accompagnement de ses clients vers leur nouvel emploi.